Mine d'Art

Comprendre le fonctionnement d’un rachat de crédit avec un compte joint

Disposer d’un compte joint permet à un emprunteur de voir ses mensualités baisser grâce à un rachat de crédit. Cette opération est une solution pour un couple marié ou pacsé pour le rééquilibrage de son budget et pour l’augmentation de son reste à vivre. Lorsque le couple possède un compte joint, le rachat de crédit est facilité. Il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de ce système.

Définition d’un compte joint

Deux ou plusieurs personnes, ayant un lien de parenté ou non, peuvent souscrire un compte bancaire unique. Ce compte s’appelle un compte joint. Ces personnes sont souvent des couples mariés, concubins et pacsés. Elles sont appelées des co-titulaires. Elles sont alors solidairement responsables du compte joint. Selon Le Financeur, avec un compte joint, le couple peut épargner ensemble, engager les sommes placées en totalité. Les dépenses du ménage sont ainsi mieux gérées. En contrepartie, si un des deux n’arrivera pas à payer sa dette ou aura un découvert bancaire, l’organisme prêteur pourra récupérer les sommes dues avec n’importe quel titulaire du compte.

En conséquence, un compte joint peut être à la fois pratique et présenter des risques pour un couple. Un des co-titulaires peut être en effet tenu responsable d’une dette qu’il n’a pas contractée ou d’un défaut de paiement de l’autre.

Principes du rachat de crédit pour un compte joint

Tous les couples, mariés ou pacsés, décident ensemble des projets de vie notamment si ceux-ci impliquent une souscription à un crédit immobilier ou à des crédits à la consommation. De ce fait, les emprunteurs ont pris des décisions unanimes pour les prêts à souscrire voire un projet de rachat de crédit.

Le principe du rachat de crédit reste le même que pour un compte normal qu’un compte joint. L’organisme qui procèdera au rachat de crédit remboursera les anciennes dettes et les regroupera sous un seul nouveau contrat de crédit. Par conséquent, le couple ne payera qu’une mensualité unique, avec un montant réduit, mais une durée plus longue. Le nouveau créancier prélèvera cette nouvelle mensualité sur le compte joint des emprunteurs.